Le sanctuaire

Laurine Roux

Editions Du Sonneur, 16,00 €

Imaginez une humanité mise à terre par un virus propagé par les oiseaux. Tout s'est écroulé, tout est mort. Plus une âme pour vivre paisiblement sauf une famille réfugiée dans le Sanctuaire, une zone montagneuse et isolée, zone protégée et à protéger.
Le Sanctuaire, c'est le monde du Père. Il organise la vie quotidienne, distribue les tâches, pose les interdits. La mère et ses deux filles, June et Gemma, suivent comme des soldats. La mère aime à dire que le Père a le don de la survie...Mais ce Sanctuaire, davantage prison que refuge, va peu à peu étouffer toute étincelle de vie...Le Père pense sa famille comme une équipe où personne ne doit être un poids pour les autres. Alors la Mère est priée d'oublier les romans qu'elle écrivait avant l'épidémie, priée de taire sa nostalgie du monde d'avant afin de ne pas contaminer ses filles, priée de ne vivre que dans ce présent hostile...
Alors tout le monde reste à sa place. Tout semble immuable. Jusqu'au jour où Gemma, seule enfant à être née après la catastrophe, seule enfant étant véritablement sculptée par les principes du Père, va faire l'expérience terrible du doute.
Laurine Roux d'une plume assurée nous tient en haleine. Son écriture virevolte et passe du calme à la tempête d'une phrase, d'un mot. Et si la trame du roman semble claire et précise, Laurine Roux déploie quelques thèmes à l'intérieur de cette histoire sans s'apesantir...alors nous savons qu'une fois terminé nous aurons envie de relire tout le roman !