Premières couleurs de Paris

Françoise Ravelle

Parigramme, 14,90 €
Sur commande
Ajouter au panier Ajouté !
Les autochromes sont les premières photographies en couleurs, selon un procédé mis au point par les frères Lumière et commercialisé à partir de 1907. Ce procédé réclamant un long temps de pose, l'opérateur y apparaît plus proche du peintre que du photographe, le grain de ses images pouvant faire penser à la touche d'un pinceau impressionniste et les poses nécessairement statiques de ses personnages les apparentant aux modèles d'un artiste à son chevalet. Parmi de multiples sujets, les autochromistes ne manquent pas d'immortaliser Paris. Les couleurs sont partout, que nous ne soupçonnions pas : des échoppes peinturlurées de teintes vives aux publicités colonisant les façades, des colonnes Morris couvertes d'affiches criardes aux enseignes omniprésentes. Ces dernières signalent des commerces ayant pignon sur rue, tout comme la modeste fabrique artisanale d'arrière-cour. Dans les étages aussi, des panneaux indiquent la présence d'une blanchisserie, d'une sagefemme ou d'un confectionneur de formes en bois pour la chapellerie. L'observation de ces images nous offre de déambuler, émerveillés, dans un Paris onirique, tel que le plus talentueux décorateur de cinéma n'aurait pu le composer.

Autres éditions

Du même auteur