Aller au contenu

La littérature comme une spirale infinie.

Parfois, dans un parcours de lecteur, les textes s'appellent les uns les autres, se répondent. Comme un spirale infinie. D'une manière évidente, immédiate. Ou alors nous tardons à voir les liens. Et quand tout se met en place c'est simplement beau !

Imaginez un peu le parcours : une étude sur la série mythique Twin Peaks réveille le choc initial ressenti à la vision de cet objet cosmique, une plongée mystérieuse dans Les Oscillants nous fait prendre le poul de la terre, un détour par la poésie métaphysique de Mariette Navarro nous submerge d'émotions face à l'immensité du monde. Et Céline Minard comme un point final rugueux, aride à notre rapport au monde physique et métaphyique.

La lecture, ce plaisir rare qui fait de nous le réceptable d'émotions, de réflexions qui parfois nous dépassent mais que nous finissont toujours par comprendre.