Les plastiqueurs

Frédéric Charpier

La Decouverte, 19,00 €
Ajouter au panier Ajouté !
Le 21 mai 2013, une figure de l'extrême droite radicale, Dominique Venner, se suicide à Notre Dame de Paris. Visant à réveiller le peuple de France, son geste braque les projecteurs sur un précurseur de la théorie du grand remplacement, mais aussi sur un activiste qui n'a pas hésité, par le passé, à recourir au plastic pour défendre l'Algérie française. De l'OAS au néonazisme skin, de l'assassinat de Pierre Goldman à la mort de Clément Méric, c'est toute une nébuleuse où se côtoient, pendant des décennies, des anciens de la Waffen SS et des anciens collabos, mais aussi des braqueurs, des mercenaires, des chefs d'entreprise, des policiers, des hommes politiques, des agents du renseignement (français et étranger), excellant dans l'assassinat, le hold-up et le terrorisme. Et aujourd'hui ? Cette histoire n'est peut-être pas terminée, affirme l'auteur. On sait peu que la montée de l'ultra-droite en France et en Europe suscite l'inquiétude des autorités. On assiste à une recrudescence de groupes identitaires, dont certains prônent le survivalisme, qui se disent prêts à en découdre. De quoi alimenter la crainte d'un renouveau de l'action violente à l'extrême droite, dont on a pu oublier, avec l'opération de respectabilisation du Front National, l'engagement ancien en la matière.

Autres éditions

Du même auteur