L'impératif de désobéissance

Jean-Marie Muller

Le Passager Clandestin, 9,00 €
Ajouter au panier Ajouté !
La notion de désobéissance civile connaît aujourd'hui un regain d'intérêt. Les noms de Thoreau, de Gandhi, de Martin Luther King, étroitement liés à son histoire, font désormais partie de la culture générale. Mais on ne sait pas toujours que l'idée d'une obéissance conditionnelle à l'État et à ses lois émerge, sous la plume d'un John Locke, dès le XVIIe siècle ; que la désobéissance civile fut, à l'exemple des universitaires norvégiens en 1942, un des modes de résistance à l'occupation nazie ; qu'en Pologne notamment, c'est une authentique campagne de désobéissance civile qui précipita l'effondrement du régime communiste... De Tolstoï à John Rawls, de la « marche du sel » en Inde aux « faucheurs volontaires » en France, Jean- Marie Muller explique tous les ressorts de la désobéissance civile, et nous montre ce qu'elle est avant tout : Un impératif personnel d'éprouver la légitimité de la loi ; et le cas échéant, la faculté de rompre avec son cadre rassurant. Il nous montre que, loin d'affaiblir la démocratie, la désobéissance civile est de nature à en restaurer le sens et à la renforcer. Avec ce texte clair et foisonnant, le passager clandestin offre au public l'ouvrage de référence sur la question de la désobéissance civile.

Autres éditions

Du même auteur