Emmanuel Guibert continue son travail biographique d'Alan Ingram Cope, un homme ordinaire qui a marqué l'auteur. Cette fois, les mémoires d'Alan nous entrainent vers Martha, une camarade d'école.
Rencontre, jeux d'enfance, souvenirs de bêtises, jusqu'à la séparation et les retrouvailles...c'est comme ci nous entendions la voix du viel homme sorti tout droit du magnétophone d'Emmanuel Guibert se remémorer son attachement pour Martha.
Les dessins et le sens de la mise en scène accompagnent avec tendresse et harmonie le texte et c'est ému que nous ressortons de la lecture de cette superbe bande dessinée.