Debout-payé

Gauz

Lgf, 6,60 €

Ce sont les histoires d’Ossiri, ivoirien, sans papier, étudiant et vigile à Paris.
Gauz, l’auteur, est ivoirien, fut étudiant, sans papier, agent de sécurité, scénariste, militant, etc etc etc....
c’est dire comme il connait bien son sujet.

«debout-payé c’est resté debout toute la journée dans un magasin, répéter cet ennuyeux exploit de l’ennui, tous les jours, jusqu’à être payé à la fin du mois.»

ce sont donc des témoignages drôles, sans concession, satirique jusqu’au caustique et plein d’humanité.
un vigile observe, voit tout, entend tout
les travers, les qualités, ce qu’on cache, ce qui se voit, se dit
dans les grandes enseignes parisiennes, sur les chantiers la nuit, là où il vit.

avec beaucoup d’humour et d’intelligence, Gauz raconte la vie de ces «men in black», la communauté africaine, la clientèle cosmopolite, les sociétés de recrutement, la Françafrique, la politique d’immigration de la France entre 1960 et 2001.
«Poniatowski! quand on a un nom aussi imprononçable que celui d’un métis srilanko-azerbaïdjanais, on ne donne pas des leçons de francité aux enfants de Senghor, lança un voltaïque survolté»

on sourit souvent, on apprend beaucoup
c’est brillant!
on aime jusqu’à la photo de Darzacq en couverture
un petit bijou du nouvel Attila à ne pas rater.