Haïti, toujours forte de sa littérature.

Haïti est une île lointaine qui ne fait plus l’actualité… heureusement ses écrivains sont là pour nous parler d’elle et nous rappeler à son « bon » souvenir.

et en cette rentrée de janvier ils sont nombreux à faire entendre leur voix et quelle voix.
chacun la sienne avec ses singularités, sa force, ses coups de coeur et ses coups de gueule

parmi eux c’est avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons des écrivains de toutes les générations : Lyonel Trouillot, Makency Orcel et René Depestre ou que nous découvrons Evains Wêche.

nous ne devons pas passer à coté de ces écrivains hors norme car ce sont des voix remarquables et singulières pour dire un monde qu’on ne peut oublier.

Kannjawou

Lyonel Trouillot

Actes Sud, 18,00 €
Ajouter au panier Ajouté !

Ce roman nous entraine du côté de la rue de l'Enterrement à Port au Prince là où les morts et les vivants cherchent leur place. Récit d’une écrivain engagé où le lien social est mis a mal mais où la lecture et les livres sont rédempteurs.

L'ombre animale

Makenzy Orcel

Zulma, 20,00 €
Sur commande
Ajouter au panier Ajouté !

L’écriture singulière, inventive et fascinante de Makenzy Orcel, nous mène du coté de la campagne là où les esprits s’adressent à nous et nous racontent, nous embarquent et nous perdent. Récit sombre et incandescent.

Popa Singer

René Depestre

Zulma, 16,50 €
Ajouter au panier Ajouté !

René Depestre est le doyen mais sa rage ne sait pas éteinte et sa prose poétique est toujours aussi inventive. Avec « Popa singer » il nous conte une sorte d’Ubu roi haïtien : une histoire d’Haïti tout à la fois étrange drôle et dramatique.

Les brasseurs de la ville

Evains wêche

Philippe Rey, 17,00 €
Ajouter au panier Ajouté !

« Les brasseurs de la ville » d’ Evains Wêche ce sont de nombreuses voix du peuple haïtien qui s’entrelacent pour dire leur lutte contre la misère et la mort avec force, courage ou fureur. Premier roman qui place d’emblée l’auteur parmi les écrivains haïtien a suivre.