Rouge ou mort

David Peace

Traduction : Jean-paul Gratias
Rivages, 10,00 €

HYPNOTIQUE !!!!
Je ne suis pas particulièrement amateur de football et pourtant je me suis retrouvé à lire 800 pages consacrées à l'une des gloires du football anglais des années 1960 à 1973 (j'étais bébé) sans pouvoir en décrocher !
David Peace connu pour ses polars d'une grande noirceur le dit en 4ème de couverture : "Pour une fois, je voulais écrire sur un type bien".
Le type bien en question, c'est Bill Shankly, entraineur du Liverpool Football Club entre 1960 et 1973. Issu d'une famille écossaise de 10 enfants, il deviendra footballeur professionnel (sinon, c’était la mine !) et jouera dans l'équipe nationale d'Ecosse. La seconde guerre mondiale lui vole ses plus belles années sportives. En 1949 il cesse de jouer et deviendra entraineur (manager).
David Peace fait de cet homme le symbole d'une Angleterre, d'un monde, dans lequel la valeur individuelle s'épanouit au service du bien collectif. Il dresse le portrait d'un football "prolétaire" - footballeur est un métier comme un autre - à mille lieux de ce qu'est devenu le foot de haut niveau actuellement.
On suit pendant 90 chapitres (évidemment), les entrainements, les matchs, les défaites, les victoires et les ambitions folles de Shankly pour le Liverpool Football Club et -surtout- ses supporters.
Ce n'est pas une lecture facile, l'écriture de David Peace peut dérouter (ce fut longtemps mon cas, je l'avoue) mais quel roman !
Certains passages sont tout simplement sublimes (le récit de son arrivée sur le terrain de Liverpool, son premier jour de retraite, ou la relation de certains matchs).
Que l'on aime ou que l'on déteste le foot, "Rouge ou mort" reste un fantastique roman, d'une grande beauté. Merci Monsieur Shankly, merci et bravo Monsieur Peace !!