On the Brinks

Sam Millar

Traduction : Patrick Raynal
Points, 7,60 €

5 janvier 1993, deux hommes cagoulés braquent un dépôt de la Brinks à Rochester aux Etats-Unis. Ils repartent dans leur fourgonnette avec sept millions de dollars de butin....
Sam Millar est l'un des deux hommes. "On the Brinks" est son autobiographie.
L'ouvrage repose sur deux grande parties : sa jeunesse en Irlande et ses longues années de détentions puis sa vie au Etats-Unis et ce fameux braquage (et le procés qui s'ensuivit).
Sam Millar se livre avec beaucoup de retenue, il ne fait jamais le matamore et ne se vante pas de ses exploits de braqueurs. Le vol à presque des allures de blague potache (il n'y fait usage d'aucune violence).
Par contre, le récit de sa longue détention à la prison de Long Kesh en Irlande fait froid dans le dos. Pour Millar, tout commence le dimanche 30 janvier 1972 lorsqu'il accompagne son frère à une manifestation à Londonderry. Le tristement célèbre Bloody Sunday le fera embrasser la cause de l'Irlande indépendante. Arrêté quelques années plus tard, il passera huit ans dans les "H blocks" de la prison de Long Kesh en tant que "blanketman", ces hommes qui refusèrent de porter l'uniforme des prisonniers de droits communs. Vêtu de la seul couverture donnée par l'administration pénitentiaire britannique, Millar et ses compagnons seront soumis à l'isolement, des tortures mentales et physiques constantes, des humiliations sans fin... Il verront mourrir Bobby Sands et d'autres grévistes de la faim, mais ne baisseront pas les bras !
Millar relate tout cela sans une once de fierté personnelle, il se considere moins courageux que les gréviste de la faim et ne sait toujours pas comment il a pu tenir huit longues années dans un tel enfer.
On the Brinks se dévore d'une traite et l'on en sort sonné et admiratif pour ce sacré bonhomme qui reconnait sa peur mais ne s'en laisse conter par personne.
Sam Millar est également l'auteur de romans noirs :"Poussière tu sera", "rouge est le sang" , rédemption factory" et " les chiens de Belfast".